Conférence, talk

Pour une histoire mondiale des nations : réflexions autour du cas français

Conférencier : Nicolas DELALANDE (Science Po Paris)
Modérateur : Bernard THOMANN (IFRJ-MFJ)
Participants : HIRANO Chikako (univ. Musahi), KISHIMOTO Mio (prof. émérite de l'univ. Ochanomizu), MIURA Nobutaka (prof. émérite de l'univ. Chûô), NARITA Ryûichi (Japan Women's University), TAKAZAWA Norie (univ. Hôsei)

Proprietes de l'evenement

2020-01-24(Ven) 18:30 - 20:30
Lieu 601会議室
Frais entrée libre
Pré-inscription sur le site de l'Institut français de recherche sur le Japon à la MFJ
Langue en français
Organisation IFRJ-MFJ
Co-organisation Fondation MFJ

 

L'essor de l'histoire globale et transnationale invite à changer l'échelle d'analyse des phénomènes économiques, sociaux, culturels et politiques. Il s'accompagne souvent d'une critique à l'égard du prisme national longtemps privilégié par l'historiographie, dans le sillage de la formation des États-nations aux XIXe et XXe siècles. Pour des raisons politiques, les récits historiques auraient passé sous silence les logiques qui échappent à l'État-nation, traversent ses frontières ou subvertissent son pouvoir. Mais peut-on, pour autant, faire l'impasse sur l'histoire de l'État-nation ? Parue en 2017, l'Histoire mondiale de la France a réuni un collectif de 120 historiens, sous la direction de Patrick Boucheron, pour proposer une histoire transnationale de la France, de son territoire et de ses populations, dans la très longue durée, en croisant les échelles locales, nationales et impériales. Ce livre s'inscrit dans une vague plus large qui, des États-Unis au Japon ou à l'Allemagne, réfléchit à la manière de renouveler l'histoire du fait national à la lumière des acquis de l'histoire globale et connectée.

 

 

 

© Hermance Triay

 

Nicolas Delalande est professeur au Centre d'histoire de Sciences Po. Ses recherches portent sur l'histoire du capitalisme, des inégalités et de la solidarité en Europe aux XIXe et XXe siècles. Il a publié La Lutte et l'Entraide. L'âge des solidarités ouvrières (Paris, Seuil, 2019), une enquête consacrée aux origines de l'internationalisme ouvrier, dans une perspective d'histoire sociale, politique et transnationale. Précédemment, il avait travaillé sur l'histoire du consentement et des résistances à l'impôt (Les Batailles de l'impôt. Consentement et résistances de 1789 à nos jours, Paris, Seuil, 2011 et nouv. éd. 2014) et sur l'histoire politique des dettes publiques. Il a été l'un des coordinateurs, avec Florian Mazel, Yann Potin et Pierre Singaravélou, de l'Histoire mondiale de la France, publiée au Seuil sous la direction de Patrick Boucheron (Seuil, 2017 ; édition Points Seuil et édition illustrée, 2019). Il est aussi rédacteur en chef à La Vie des Idées.